Pratiquer la méditation au quotidien

mountain-893915_1280

La méditation permet de modifier votre condition physique et mentale. C’est un exercice présent dans toutes les religions et pratiqué par tous les moines, chamanes ou guides spirituels du monde entier, et ce depuis des siècles. Vous vous dites peut être « super mais je ne suis pas moine », donc c’est quoi l’intérêt pour moi ? Comment l’utiliser lorsque nous avons une vie occidentale avec une famille, un travail, des amis et de nombreux loisirs ? Y a t il un intérêt à pratiquer cet art aujourd’hui ? Qu’ai je à y gagner ? et surtout comment commencer ? Je vais vous présenter dans cet article les éclairages qui m’ont été apporté par des lectures et des rencontres et me permettent aujourd’hui d’avoir une vie plus sereine, plus heureuse et pleine de surprises chaque jours.

Pourquoi se lancer dans la méditation ?

Tout d’abord, vous pouvez lire mon article sur « pourquoi et comment pratiquer la méditation ?« . Il vous apportera les éléments simples et utiles à connaitre sur la méditation. En quelques mots, méditer vous permet de booster votre cerveau, votre corps et votre esprit. La pratique régulière permet d’augmenter considérablement votre concentration, votre détermination et de nombreuses autres facultés mentales. Elle permet également de développer la qualité de votre système immunitaire, la régénération des cellules de votre corps et la structure même de vos molécules et de votre ADN. Enfin, méditer amène à un niveau supérieur de conscience et vous ouvre ainsi les portes de la spiritualité et de la sagesse.

Vous êtes maintenant certainement intéressé pour en savoir plus sur cette miraculeuse technique qui change votre vie et votre santé. Vous vous demandez peut être comment se lancer dans une activité supplémentaire. Sachez qu’il faut peu de temps pour obtenir de nombreux résultats. Je suis fan de la loi de Pareto, la loi des 80/20. J’ai donc commencé, dès le départ, par me demander quelle est la manière optimale permettant d’obtenir 80 % des résultats avec moins de 20 % d’effort. Je vous partage maintenant mes résultat !

Tout d’abord comment pratiquer ?

La posture est souvent évoquées dans les ouvrages sur la méditation. Il est important pour obtenir de bon résultat de pratiquer de préférence assis soit sur une chaise ou soit dans la fameuse position du lotus (ou pour les débutants le demi lotus qui consiste à mettre ses jambes en tailleur avec un des deux pieds sur le genou de l’autre). Dans ces positions il est important d’avoir le dos bien droit. Sachez qu’il est aussi tout à fait possible de pratiquer allongé dans son lit ou sur un canapé, le risque étant simplement de s’endormir… Personnellement lorsque je médite pour me relaxer ou pour pratiquer une visualisation positive, j’utilise des méditations guidées et je les pratique allongé. Sinon le reste du temps je pratique en position du demi lotus.

La technique utilisée est dépendante de l’objectif recherché. Je vais décrire pour vous trois méthodes qui permettent de répondre aux principaux besoins qui mènent habituellement vers la méditation.

La première méthode consiste à se concentrer sur son souffle. Pour ceux qui lisent régulièrement mes articles, j’en ai déjà parlé dans la méditation zéro. Cette technique est utile principalement pour augmenter votre concentration et diminuer votre stress. Ainsi, vous êtes plus serein au quotidien et profitez mieux de la vie. Comment ça marche ?  C’est extrêmement simple, il suffit de prendre conscience des inspirations et expirations. Vous pouvez le faire en comptant 1 à l’inspiration et 2 lors de l’expiration. L’objectif étant de chercher à diminuer vos pensés pour atteindre un stade de zéro pensée. Bien entendu, c’est impossible à atteindre ! Nous ne pouvons pas arrêter le flot de pensées mais nous pouvons l’atténuer, le rendre plus stable et surtout apprendre à ne pas nous laisser embarquer par elles. Lorsque vous commencez cet exercice vous vous apercevez que, très vite, votre esprit s’en va. Une pensée prends rapidement l’objet de votre attention. Vous pensez à des choses à faire, à une expérience de vie passée, l’imagination d’une expérience future ou simplement à votre difficulté à réaliser l’exercice. Il s’agit maintenant de prendre conscience de se bavardage interne et de revenir tranquillement vers votre souffle. Vous deviendrez ainsi de plus en plus lucide sur vos pensées et elles commenceront progressivement à s’atténuer. C’est surprenant comme l’exercice se déroule différemment d’un jour à l’autre. A vous de découvrir où ça vous emmènera.

La seconde technique consiste à pratiquer une forme de relaxation. Il s’agit de vous permettre d’être plus détendu, d’améliorer votre santé et d’augmenter les capacités de votre corps à la guérison. Cet exercice est présent au démarrage de séances de sophrologie, d’hypnose ou de méditation guidée. Il consiste à prendre conscience de son corps en balayant tous les membres de la tête au pied ou des pieds à la tête. Lorsque vous vous attardez sur un membre, vous cherchez simplement à le détendre en prenant une ou plusieurs grandes inspirations. Une fois le corps entier passé en revu, vous pouvez par exemple vous concentrez sur une zone particulièrement douloureuse pour accueillir cette douleur et la faire ainsi diminuer. Vous pouvez également pratiquer le sourire guérisseur. Il s’agit d’une technique que je décrirais dans un prochain article. En deux mots cela consiste à sourire, à prendre conscience de l’énergie positive que ce sourire engendre dans vos yeux, puis dans votre bouche. Imaginez maintenant que votre salive rempli de cette énergie positive se transforme en un miel doux et énergétique qui vas nourrir votre corps. Suivez ensuite la salive qui circule dans votre gorge, qui rejoint l’estomac et qui se répand dans tous vos organes. La relaxation est idéale à pratiquer le soir pour se détendre avant d’aller se coucher.

La dernière méthode consiste à réaliser une visualisation. Elle est souvent pratiquée à la suite d’une phase de relaxation. Il s’agit d’entrer dans un état de type hypnotique pour mettre en place une nouvelle vision du monde au plus profond de votre cerveau. Pour le réaliser, il faut déjà que vous ayez étudié un peu l’objectif que vous souhaitez obtenir. Il peut s’agir par exemple de se visualiser avec une bonne santé et un corps sain lorsque vous chercher à perdre du poids, à guérir, ou à vous lancez dans la reprise du sport. Un autre exemple, que je réalise lors de coaching sur des problématiques de prise de parole en public, consiste à mettre en place la visualisation d’une scène où vous êtes en position de prise de parole, de la rendre plaisante et d’ancrer cette situation positive. L’idéal pour cette pratique est de déceler des cas particuliers qui se sont bien déroulés et d’avoir travaillés en amont sur les différences que ces situations présentaient. Ainsi, vous allez mieux comprendre votre problématique et accentuer sa résolution lors de la visualisation. La visualisation est simplement là pour ancrer en vous qu’il est possible d’atteindre votre but. Selon plusieurs théories psychologiques, plus nous arrivons à imaginer une situation en s’imprégnant des sensations, plus ce rêve à des chances de se réaliser. C’est le principe de la loi de l’attraction. C’est également ce fonctionnement que vous retrouvez dans la plupart des auto-hypnose, comme par exemple pour arrêter de fumer. C’est parfois un peu difficile à réaliser seul, dans ce cas vous pouvez faire appel à un spécialiste : hypnothérapeute, coach, psy ou autres professionnels maîtrisant cette pratique pour 50 à 100 euro la séance. Vous trouvez également sur internet de nombreuses compilations audio permettant de réaliser par vous même une visualisation.

Quand pratiquer et combien de temps ?

J’ai une vie active avec ma famille, mes amis, mes loisirs, mes différentes activités professionnelles et le sport. Il me reste donc peu de temps pour pratiquer. Après différentes recherches, j’ai remarqué que tous les spécialises sur le sujet s’accordent pour dire que 15 à 20 min tous le jours sont suffisantes pour permettre d’atteindre en quelques semaines des changements considérables. Pour moi, il a fallu environ 1 mois avant de trouver une pratique et un rythme qui me conviennent. J’arrivais ainsi à ressentir un effet bénéfique dans mon quotidien, principalement sur le stress et sur mon efficacité par une meilleure concentration. J’ai découvert un peu tard les techniques de méditations guidées qui m’auraient certainement  permis d’obtenir plus rapidement un résultat optimal.

Je prends donc maintenant soit 15 min le midi de méditation zéro, soit 20 à 30 minutes le soir de relaxation ou de méditation guidée avant de m’endormir. Depuis deux ans environ, je pratique certain jour du Qi Qong ou du yoga à la place. C’est un moyen pour moi de faire un peu d’exercices physiques en même temps que je médite en me concentrant sur mon corps et mon souffle.

Voilà ce que j’utilise depuis maintenant plus de cinq ans. Je réalise chaque jours une avancée supplémentaire me permettant d’être plus serein, de mieux maîtriser mon stress et mes émotions. C’est également les techniques qui me permettent de réussir les projets que j’entreprends et d‘accompagner au mieux les projets des personnes qui me sollicitent.

 J’espère vous avoir inspiré et vous donnez l’envie de vous y mettre.

Bonne méditation à tous !!

Quelques ouvrages qui m’ont inspiré cet article :

    

2 réflexions sur “Pratiquer la méditation au quotidien

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s